L'encyclopédie des Sciences
  La sonde New Horizons photographie une éruption volcanique sur Io
 
La sonde New Horizons photographie une éruption volcanique sur Io

Publié le lundi 2 avril 2007. 

Alors que la sonde spatiale New Horizons passe à proximité de Jupiter afin d’en tirer une gigantesque accélération gravitationelle sur son chemin vers Pluton (nous en parlions dans cette brève), les chercheurs en profitent pour prendre des photos de la plus grande planète de notre système solaire et de ses satellites. C’est ainsi que sur l’un d’eux, Io, ils ont pu photographier les panaches d’une éruption volcanique.

JPG - 106.7 ko
Io, le satellite de Jupiter, photographié par la sonde New Horizons
Le panache volcanique du volcan Tvashtar est visible près du pôle nord. La photographie a été volontairement surexposée pour le rendre plus visible. Une mini-éruption du volcan Prométhée est également visible à gauche. Crédits : NASA/JPL.

D’un rayon moyen de 1800km environ (soit aussi gros que notre Lune), Io effectue une rotation autour de Jupiter en 42,5h. La sonde Voyager avait déjà pris des photos de Io en 1979, en particulier une éruption du volcan Pele, qui ont permis de statuer de l’existence d’une activité volcanique encore intense à la surface de l’astre. La sonde Galileo, placée en orbite autour de Jupiter, avait également pu photographier de nombreux panaches au cours de ses révolutions successives. Ainsi, ce n’est pas une surprise si une éruption a pu être observée par New Horizons : Io est un satellite en éruption permanente.

Quelle est l’origine d’une activité aussi intense ? La planète géante n’y est pas étrangère : de par sa masse, Jupiter exerce des forces de marée très importantes sur ses satellites les plus massifs. Sur notre planète, les mers et océans sont déplacés par l’attraction gravitationnelle de la Lune ; il n’y a pas de liquide à la surface de Io, mais c’est sa croûte qui subit des déformations, voit sa température s’élever sous l’effet des frottements, et finit par se craqueler. Il existe ainsi des centaines de volcans actifs à sa surface, et New Horizons a surpris l’un d’eux en pleine éruption, le volcan Tvashtar. Ces émanations permanentes de gaz composés de soufre, d’oxygène et de sodium, cristallisent dans le froid spatial autour de la planète pour former un cortège de particules solides. Ces nuages semblent la source principale de particules infiltrant la magnétosphère jovienne -cette partie haute de l’atmosphère principalement influencée par le très fort champ magnétique de Jupiter.

Les scientifiques s’attendaient plutôt à observer l’éruption d’un autre volcan, Prométhée. Plus ancien, des images en avaient déjà été prises par Voyager et Galileo, il semblait donc une source d’information plus sûre. Mais seule une petite volute de fumée a pu être observée, visible à gauche sur l’image ci-dessus.

La sonde a également permis aux chercheurs d’obtenir des clichés de Jupiter ainsi que certains satellites, dont Europe, Callisto et Ganymède. Ces photos sont disponibles dans la galerie d’images sur le site de New Horizons.






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  nombre de visiteurs venus 484505 visiteurs (2038385 hits) Ici!

Tracked by Histats.com
Recherche personnalisée
$value) { if ($param == 'client') { google_append_url($google_ad_url, $param, 'ca-mb-' . $GLOBALS['google'][$param]); } else if (strpos($param, 'color_') === 0) { google_append_color($google_ad_url, $param); } else if ((strpos($param, 'host') === 0) || (strpos($param, 'url') === 0)) { google_append_url($google_ad_url, $param, $google_scheme . $GLOBALS['google'][$param]); } else { google_append_globals($google_ad_url, $param); } } google_append_url($google_ad_url, 'dt', round(1000 * array_sum(explode(' ', microtime())))); return $google_ad_url; } $google_ad_handle = @fopen(google_get_ad_url(), 'r'); if ($google_ad_handle) { while (!feof($google_ad_handle)) { echo fread($google_ad_handle, 8192); } fclose($google_ad_handle); } ?>
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=