L'encyclopédie des Sciences
  Trois nouvelles planètes extrasolaires
 
Trois nouvelles planètes extrasolaires

Publié le lundi 29 mai 2006.  D’après l’article de Sciencenow

La découverte d’un nouveau système de 3 exoplanètes, situé à 41 années-lumières du nôtre ravit les astronomes. Ces mondes, d’à peine la masse de Neptune, constitués probablement principalement de roche et de glace effectuent des révolutions ordonnées autour d’une petite étoile nommée HD 69830. C’est une équipe de l’observatoire de Genève, dirigée par Michel Mayor et Olivier Queloz qui a repéré sur les observations d’un télescope basé à La Silla (Chili)les signes de 2 planètes dans une étoile de l’hémisphère sud. Une fois encore, les légères perturbations crées par des corps massiques sur l’étoile les ont trahies, ce qui porte à plus de 190 le nombre de planètes extrasolaires découvertes de cette manière. Dans cette observation, les deux premières planètes découvertes ont une masse estimée à 10 à 15 fois celle de la Terre et ont des périodes de révolution de 9 et 31 jours, et sont donc très proches de leur Soleil (par comparaison, Mercure a une période de révolution de 88 jours). Une analyse plus approfondie a permis de découvrir une troisième planète, au moins 18 fois plus massive que la Terre, orbitant en 197 jours.

Mais contrairement aux deux autres planètes intérieures qui seraient solides, celle-ci serait constituée d’un coeur de roche et de glace entouré d’un épais manteau de gaz. Malgé qu’elle soit proche de son étoile (plus proche même que Venus ne l’est du Soleil), les satellites rocheux de cette planète pourraient posséder de l’eau liquide, selon Christophe Lovis de l’observatoire de Genève.

La présence d’une ceinture d’astéroïdes -par ailleurs bien plus massive que la nôtre- dans ce système d’après les observations en infra-rouge du satellite spatial spitzer est un point commun avec le système Solaire. Néanmoins, elle n’a pas pu être localisée. L’un des grands intérêts de cette découverte, selon les astronomes, vient du fait que ces "super-Terres" avec des surfaces solides sont probablement très nombreuses dans l’univers. Et selon Geoffrey Marcy de l’université de Californie, le fait que parmi les 19 systèmes de planètes découverts à ce jour, celui-ci soit le seul constitué uniquement de planètes de taille modeste représente une avancée dans la recherche de planètes pouvant héberger la vie.

JPG - 22 ko
Vue d’artiste

Vue d’artiste su sytème planétoire de l’étoile HD 69830






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  nombre de visiteurs venus 484502 visiteurs (2038338 hits) Ici!

Tracked by Histats.com
Recherche personnalisée
$value) { if ($param == 'client') { google_append_url($google_ad_url, $param, 'ca-mb-' . $GLOBALS['google'][$param]); } else if (strpos($param, 'color_') === 0) { google_append_color($google_ad_url, $param); } else if ((strpos($param, 'host') === 0) || (strpos($param, 'url') === 0)) { google_append_url($google_ad_url, $param, $google_scheme . $GLOBALS['google'][$param]); } else { google_append_globals($google_ad_url, $param); } } google_append_url($google_ad_url, 'dt', round(1000 * array_sum(explode(' ', microtime())))); return $google_ad_url; } $google_ad_handle = @fopen(google_get_ad_url(), 'r'); if ($google_ad_handle) { while (!feof($google_ad_handle)) { echo fread($google_ad_handle, 8192); } fclose($google_ad_handle); } ?>
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=