L'encyclopédie des Sciences
  Zoom sur un quasar à l'aube de l'Univers
 

Zoom sur un quasar à l'aube de l'Univers

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

Baptisé J1427+3312, il est le plus ancien quasar connu. Les astronomes l’observent aujourd'hui tel qu'il était lorsque l’Univers n’était âgé que de 900 millions d’années environ. Le puissant réseau de radiotélescopes européen, EVN, vient d'en délivrer une image détaillée.

Selon la théorie, et les observations l’appuient fortement, les quasars sont des  trous noirs extrêmement massifs en rotation et accrétant de la matière. Ils sont à l’origine des noyaux actifs de galaxies et leur nombre était bien plus élevé au début de l’histoire de l’Univers. Ce sont de puissantes sources d’ondes radio et ils émettent aussi très fortement dans le domaine optique, de sorte qu’ils sont de formidables phares pour sonder les confins de l’Univers.

Le quasar J1427+3312 est particulièrement intéressant car, avec son décalage spectral vers le rouge de 6,12, il est situé très loin de notre Galaxie. Tel que nous le voyons, il appartient à notre Univers âgé d'environ 900 millions d’années seulement, c'est-à-dire 12,8 milliards d’années dans le passé. Ainsi, il se situe juste quelques centaines de millions après la fin des âges sombres, quand les premières étoiles, et peut-être aussi les premiers quasars, ont émis suffisamment de lumière pour réioniser une partie du cosmos.

Une observation possible depuis quelques années seulement

C’est donc une cible de choix pour utiliser le réseau de radiotélescopes du Joint Institute for Very Long Baseline Interferometry (Jive) fonctionnant par synthèse d’ouverture interférométrique. Au total, ce sont 10 instruments qui ont été mis à contribution pour obtenir une image à haute résolution de J1427+3312 dans le domaine des ondes radio. Parmi eux, on trouve le Westerbork Synthesis Radio Telescope en Hollande, et même des radiotélescopes en Chine et en Afrique du Sud, tous travaillant à des longueurs d’onde d’environ 18 cm.


Figure 1. Une vue des ordinateurs traitant les données radioastronomiques du Joint Institute for Very Long Baseline Interferometry . Crédit : Jive

L’image du quasar (voir la figure 2) révèle qu'il est constitué d’une structure double, avec deux lobes émettant en radio et distants de 480 années-lumière. En outre, la forme de son spectre est typique d’un quasar juvénile. Pour l’obtenir, il a fallut combiner une quantité énorme d’informations en provenance des 10 radiotélescopes. L’ordinateur du Jive devait en effet traiter pas moins de 10 gigabits d’informations par seconde, soit l'équivalent de la lecture simultanée de mille films en DVD ! Que ce soit au niveau de la résolution de l’image ou à celui de sa formation par synthèse interférométrique à l’aide d’un ordinateur, l’observation d’un quasar si lointain aurait été impossible il y a quelques années encore.

Comme l’explique Leonid Gurvits, l’un des astronomes auteur de l’étude publiée dans Astronomy and Astrophysics, la découverte est tout à fait exceptionnelle : « si l’on veut trouver une analogie historique, l’observation d’un quasar aussi jeune que J1427+3312 dans un passé aussi reculé de l’histoire de l’Univers reviendrait à découvrir aujourd’hui l’une des sept merveilles du Monde, comme le phare d’Alexandrie, dans un parfait état de conservation ».

Le quasar J1427+3312 en ondes radio. Crédit : Jive
Le quasar J1427+3312 en ondes radio. Crédit : Jive

 






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  nombre de visiteurs venus 484448 visiteurs (2038089 hits) Ici!

Tracked by Histats.com
Recherche personnalisée
$value) { if ($param == 'client') { google_append_url($google_ad_url, $param, 'ca-mb-' . $GLOBALS['google'][$param]); } else if (strpos($param, 'color_') === 0) { google_append_color($google_ad_url, $param); } else if ((strpos($param, 'host') === 0) || (strpos($param, 'url') === 0)) { google_append_url($google_ad_url, $param, $google_scheme . $GLOBALS['google'][$param]); } else { google_append_globals($google_ad_url, $param); } } google_append_url($google_ad_url, 'dt', round(1000 * array_sum(explode(' ', microtime())))); return $google_ad_url; } $google_ad_handle = @fopen(google_get_ad_url(), 'r'); if ($google_ad_handle) { while (!feof($google_ad_handle)) { echo fread($google_ad_handle, 8192); } fclose($google_ad_handle); } ?>
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=